Dans le monde de la médecine moderne, l’acupuncture est de plus en plus reconnue comme une méthode thérapeutique complémentaire efficace. En particulier, dans le domaine de la procréation médicalement assistée (PMA), l’acupuncture peut jouer un rôle significatif. Cet article explore comment l’acupuncture, en tant que pratique holistique, peut aider à faciliter le processus de PMA.

L’acupuncture et la PMA

Une association prometteuse

L’équipe de Natécia a participé à la 1ère Journée scientifique Perspectives PMA qui s’est tenue le vendredi 18 novembre 2016. Au cours de cette session, ils ont abordé le sujet « Environnement et fertilité » avec trois présentations distinctes. Ce fut une occasion pour eux d’affirmer que les hôpitaux français commencent à proposer l’acupuncture comme complément aux soins conventionnels.

De plus, dans certains Centres Hospitaliers Universitaires:

Acupuncture et grossesse

Un allié naturel pour augmenter les chances

L’acupuncture est approuvée depuis 1996 par l’OMS pour traiter les troubles reproductifs. Elle est notamment utilisée pour traiter l’hypofertilité.

L’approche énergétique naturelle de l’acupuncture:

Onanong Lesaffre recommande des séances d’acupuncture régulières sur au moins trois cycles pour optimiser les chances d’une grossesse réussie.

Préparation du corps avant la PMA

Onanong Lesaffre a suivi une formation spécialisée pour être efficace dans son intervention auprès des patientes en PMA. L’acupuncture prépare le terrain pour faciliter la grossesse, notamment sur la préparation de la nidation.

Il est recommandé d’avoir une séance d’acupuncture soit avant le transfert d’embryon dans un protocole de FIV, soit juste après.

Les chiffres sur l’acupuncture

Statistiques en faveur de l’acupuncture

Selon des études américaines, l’acupuncture augmente les chances de réussite lors d’une PMA jusqu’à 65%. Une méta-analyse a étudié un protocole spécifique d’acupuncture durant le jour du transfert d’embryons.

À noter:

Séances d’acupuncture en parcours PMA

Les patientes en PMA ont souvent recours à l’acupuncture car elle augmente leur chance de succès. Onanong Lesaffre recommande un travail en amont pendant plusieurs mois pour obtenir les meilleurs résultats.

Il est recommandé aux patientes de consulter plusieurs mois avant une ponction ou un transfert. En cas d’échec, il est recommandé d’attendre minimum 2 mois avant une nouvelle tentative.

En conclusion, l’association entre acupuncture et PMA semble prometteuse. Toutefois, il est crucial que cette pratique soit réalisée par des professionnels qualifiés tels qu’Onanong Lesaffre pour en maximiser les bénéfices.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *